Accueil Editorial Le paradisme Etat des lieux Propositions Newsletter Ateliers Contactez-nous Vos dons Adhérer au MPPF
 

"Message aux jeunes"
"
 
 
Voulez-vous construire une société
sans obligation de  travailler, sans argent

et sans gouvernement ?


   
* Engagement  scientifique  
* Changer l'économie  
* Apprendre à vivre ensemble  
* Comment nous préparer à cette mission capitale  
* Conclusion  
   

Valeurs et perspecti

 Un avenir enthousiasmant s'offre à nous.
Saisissons-le ensemble !

La vie est comme un long voyage….


Un voyage dans le temps …
et chacun de nous dans sa jeunesse s'est posé la question
de savoir vers où il dirigerait ses pas ?
La société a besoin de pompiers qui travaillent dans l'urgence.
La société a besoin d'architectes qui travaillent dans le long terme.
Il y a tellement à faire. Quelle voie allez-vous choisir ?


On construit le futur en s'appuyant sur nos rêves et sur ce dont on dispose aujourd'hui pour le faire.

On laisse le passé aux nostalgiques.

Et on avance pour eux aussi.
















Vivre en paix et heureux

Mettons-nous quelques instants à la place d'un adolescent ou d'un jeune adulte ; qu'entend-t-il autour de lui ? à la radio ? à la télévision ? Les médias se coalisent pour lui donner une vision pessimiste de son pays, de la société, du monde. Quelle espérance peut-il avoir pour son avenir ? A quel projet enthousiasmant souhaiterait-il adhérer ? Que lui propose-t-on qui lui donne envie de s'impliquer ?

Les Français sont inquiets et sceptiques. Les Français doutent de tout, y compris de leur aptitude à faire face au changement. La sinistrose est chez eux un mal diffus  ; il est aussi difficile de le contenir que d'instiller son antidote naturel  : la confiance.

Notre pays – probablement plus que d'autres – aspire au changement … mais il le redoute tout autant. A priori il se défie de toute remise en cause, persuadé qu'il est que le prix à payer pour les réformes sera sûrement supérieur aux bénéfices qu'elles pourront lui apporter. C'est ainsi que se manifestent tant de réticences, tant de rigidités, tant de blocages de tous ordres , autrement dit  : tant de conservatisme.

La France ressemble à un musée. Elle ne regarde plus devant elle, mais derrière elle. Beaucoup de parents, avec frilosité, n'ambitionnent plus, pour leurs enfants, qu'une carrière de fonctionnaire.

Le président de la République défend l'idée d'une troisième voie. Mais les dures réalités du marché mondial l'obligent à courir le monde pour promouvoir des produits français comme un vulgaire vendeur d'aspirateurs. Car le monde n'a que faire de cette ‘‘ certaine idée de la France '' à laquelle les Français aiment à se raccrocher.

Il est temps de changer de point de vue et d'abandonner la morosité hexagonale. Cultivons la vision panoramique, le monde est un village. Il est temps d'adopter une vision positive et responsable de l'avenir. Notre destin n'est écrit nulle part et notre vie sera ce que nous en ferons.

Apprenons à nous engager, à être responsables et refusons d'être assistés, car ce qui est en question aujourd'hui en réalité, c'est aussi le passage d'une culture d'assistance, qui s'est développée dangereusement, à une culture de responsabilité.

Nous nous sommes trop longtemps reposés sur l'idée confortable, que l' État détenait à lui seul les solutions de tous les problèmes.

 

 

I - ENGAGEMENT SCIENTIFIQUE

La jeunesse inventera le futur :

Voilà 100 ans déjà que la physique a connu son ‘‘ année miraculeuse '' . En 1905 en effet, à l'âge de 26 ans, Albert Einstein publie les trois articles qui jetteront les bases de la physique moderne : l'effet photoélectrique, le mouvement brownien et la théorie de la relativité.

La science est le terrain de prédilection de la jeunesse

C'est chez les jeunes gens que naissent les éclairs de génie qui transforment la pratique scientifique.

 

Chaque année, des milliers de jeunes participent à un projet scientifique, à l'école pour la plupart.

 

Il y a des jeunes extrêmement doués qui se penchent sur certains des problèmes posés à la collectivité, qui inventent des appareils surprenants ou qui trouvent des solutions inédites dans des domaines aussi divers que l'environnement, les sciences de la santé, et la physique .

 

On n'a pas deux fois la chance de voir le monde avec l'innocence et la curiosité de la jeunesse. Les jeunes qui interrogent leur microscope se posent des questions auxquelles ni leurs parents ni leurs enseignants ne peuvent aisément répondre ... ces jeunes-là n'auront pas de deuxième chance. Pour notre avenir à tous, pour le bien de notre économie, nous devons soutenir et encourager leurs élans scientifiques.

 

Participer à la révolution scientifique qui s'annonce

Cultivons la vision panoramique, les technologies du futur qui émergent dès aujourd'hui vont révolutionner notre société.
Le Principe de "développement durable" doit privilégier l'investissement dans la recherche et le long terme plutôt que dans la recherche d'un résultat immédiat éphémère. Attentif aux progrès scientifiques il les place dans une perspective positive : celle du développement du bien-être humain.

1 - Biotechnologies:

Les biotechnologies portent en elles l'espoir d'améliorer la productivité de l'agriculture et la qualité de la production. Les thérapies géniques permettront d'augmenter sensiblement la durée de la vie et de contrôler les mécanismes de régénération tissulaire.

Les OGM et la faim dans le monde

Un O.G.M. incorpore dans son A.D.N. un gène prélevé sur un autre organisme naturel.

La Chine et les Etats-Unis mènent une politique très volontariste dans ce domaine : ces deux pays en prennent d'ailleurs le leadership mondial. L'Europe est en train de perdre son leadership dans le domaine des semences à cause de sa défiance envers les OGM. Les cultures de Soja, Maïs, Coton, Colza, transgéniques représentent déjà un pourcentage significatif de la production mondiale.

Les OGM participent à la lutte contre les famines, la protection de l'eau, la protection des sols, la production de médicaments.

Ceux qui participeront d'une manière directe à ces études très sophistiquées seront sans doute peu nombreux, mais tous nous pouvons accompagner et encourager cette révolution technologique car il est très gratifiant de participer à des travaux qui apportent du bien être à l'humanité.

Les thérapies géniques et les cellules souches

Les travaux sur les manipulations génétiques et les thérapies géniques nous permettront d'éradiquer toutes les maladies génétiques invalidantes dont sont menacés nos descendants.

Aujourd'hui on trouve déjà des applications médicales, par exemple le sang artificiel, les cellules cardiaques etc.

Demain, la réactivation des processus de division cellulaire dans un organe lésé nous permettra de renouveler ce même organe à l'identique.

Chacun de nous peut, s'il le décide, participer à l'accélération des travaux qui nous permettront de comprendre et de maîtriser les mécanismes du vieillissement. D'ailleurs les dits travaux nous permettront bientôt d'augmenter de façon significative la durée de la vie.

Tous, nous pouvons nous sentir concernés par la résolution de ce problème.

 

2 - Environnement

La défense de l'environnement doit être une des grandes priorités affichées.
L'épaisse brume jaune que l'on aperçoit d'avion lorsque l'on s'approche des grandes villes de tous les pays industrialisés sonne comme un avertissement.

La voiture c'est le bonheur pour tous mais elle crée beaucoup de problèmes. Elle accroît la dépendance pétrolière et dégrade l'environnement. La qualité de l'air dans les grandes cités est préoccupante, mais elle n'est qu'un aspect du problème ; l'eau et la terre sont aussi menacées. Les polluants atmosphériques détruisent la couche d'ozone qui rétrécit comme peau de chagrin. Le taux de pénétration des UV augmente et accroît les risques de cancers de la peau.

Deux axes de recherche sont proposés pour restaurer l'environnement : le moteur à hydrogène et les nanotechnologies.

 •  L'énergie du Futur : l'hydrogène.

Le marché mondial du pétrole a été dominé ces dernières années, par une Amérique toute puissante. La Chine, concurrent direct et redoutable de " l'hyper puissance " américaine, modifie profondément la donne et les rapports politiques sur la planète.

La défense de l'environnement doit être une des grandes priorités affichées.
L'industrie automobile et le moteur à explosion figurent parmi les causes principales de la pollution. Il devient urgent et incontournable de nous convertir à la voiture propre. L'hydrogène est le carburant du futur qui se substituera aux hydrocarbures. Il nous faut nous préparer à passer du moteur à pétrole au moteur à hydrogène et apprendre à produire, stocker, manipuler des quantités industrielles d'hydrogène.

 

 

•  La grande révolution industrielle du futur : Les nanotechnologies

On commence aujourd'hui à savoir manipuler les molécules avec un rayon laser. La prochaine étape concerne la manipulation des atomes un à un. Les nanotechnologies vont introduire des modifications fondamentales dans les processus industriels et trouver des applications extraordinaires dans les sciences de la vie. Les nanotechnologies permettront un recyclage permanent de toutes les matières premières et elles arrêteront l'extension si dévastatrice de la pollution.

Les Nanotechnologies sont au point de rencontre de l'infiniment petit et de l'infiniment complexe. Elles sont aux frontières du vivant et seront la cause d'un bouleversement social que nous avons du mal à imaginer. L'arrivée de ces techniques bousculera, dans les dix ou vingt années prochaines, tous les moyens de production, ainsi que tous les domaines de l'existence humaine.

Ces différents secteurs vont générer des milliers d'emplois et représenteront des milliards d'Euros de chiffre d'affaires. Des milliers de jeunes gens seront concernés par la mise en pratique de ces technologies révolutionnaires.

•  Internet : outil d'information, d'éducation et portail d'entrée de la démocratie

Généralisons l'utilisation d'Internet et des livres électroniques qui vont permettre de supprimer tous les livres et journaux responsables de la déforestation et de la pollution.

Internet est une source d'information démocratique qui s'affranchit des censures et permet aux hommes de communiquer dans l'espace informatique virtuel. Le réseau ainsi créé qui, ayant ses propres règles et codes, est comparable à une religion nouvelle. C'est un outil déterminant pour généraliser l'utilisation d'une langue de communication planétaire : l'anglais...

Le réseau Internet est analogue au réseau neuronal du cerveau, son développement va permettre l'émergence d'une nouvelle forme de démocratie, directe et participative. Il est un outil majeur qui permet la circulation de l'information et augmente de ce fait le niveau de conscience de l'humanité entière. Internet est un outil majeur pour le maintien de la paix dans le monde. Communiquer par Internet et se raccorder au réseau neuronal de l'humanité est un apprentissage qui doit être encouragé de par le monde. Wikipedia en est la première application.

 

•  Intelligence artificielle

Les performances des ordinateurs, notamment pour des tâches logiques et mathématiques ont provoqué un immense espoir en l'intelligence artificielle, c'est-à-dire en la possibilité de créer, grâce aux ordinateurs, des machines disposant d'une l'intelligence telle qu'un observateur humain dialoguant avec elles ne saurait pas les distinguer d'un être humain.

De très nombreux robots mobiles non-humanoïdes sont disponibles sur le marché des plates-formes d'expérimentations ; ces plates-formes sont utilisées pour mettre au point des programmes de contrôle et d'apprentissage de plus en plus complexes.

Les applications de la robotique sont trop nombreuses pour être citées, elles vont de la chirurgie à distance ou assistée, aux véhicules automatiques comme les drones militaires et métros sans conducteurs.

La robotique a également un aspect ludique et artistique qui peut se révéler le moteur d'un changement d'attitude, tant au niveau de la création qu'à celui de l'acceptation par le public de progrès qui nous mèneront très progressivement certes, mais inévitablement en direction d'une robotique humaniste, au service de l'humanité. Aujourd'hui le robot Nao® en est l'exemple le plus abouti.

N'ayons pas peur du futur car l'avenir est plus beau que ne le fut le passé. Demain les nanotechnologies et les robots biologiques nous donneront accès à une société agréable où nous vivrons sans travail et sans argent…

 

 

II - CHANGER L'ECONOMIE

Il faut bien comprendre le monde dans lequel nous vivons. Ce que l'on appelle la mondialisation n'est pas simplement – contrairement à ce que certainstains le pensent une menace, un risque. C'est aussi une chance considérable à saisir. De nouveaux marchés qui s'ouvrent : la Chine, l'Asie du Sud-Est et du Sud, l'Amérique Latine, l'Europe de l'Est. N'oublions pas que le développement des échanges a toujours coïncidé avec des périodes d'expansion, de progrès et de bien-être.

Il n'y a pas à avoir peur de la mondialisation de l'économie qui est une étape incontournable dans le processus déterministe d'équilibrage des niveaux de vie sur la planète.  La mondialisation est la conséquence de la libre circulation des personnes et des biens. Elle a pour moteur le principe de la recherche permanente de la dépense d'effort et d'énergie minimum : lorsque plusieurs produits sont offerts nous achetons généralement le moins cher sans nous soucier de sa provenance, favorisant ainsi l'activité de production et le développement économique des pays les moins développés.

Financement et monnaie

Il nous faut également imiter les bons cotés de l'Amérique pour le dynamisme de son capital-risque, qui mise sur les PME quand les banquiers français s'en méfient, et le pragmatisme de ses dirigeants. Ces derniers n'hésitent jamais à affaiblir leur monnaie ou à baisser leurs taux d'intérêt pour aider les entreprises américaines à exporter.

Libéralisme et humanitarisme

Le libéralisme et les lois du marché sont souhaitables car ils sont sources de dynamisme et moteurs du progrès ; mais ils ne sont acceptables qu'accompagnés d'une solide protection sociale afin que chacun puisse vivre avec un minimum vital.

De nouveaux concepts devront être acceptés tels que :

  • Le Revenu d'existence
  • L'héritage limité à la seule transmission de la maison familiale

L'Aide au Développement des pays du tiers monde restera un leurre tant que ne seront pas examinées les règles d'échange particulières à leur appliquer.

Les « lois du marché » appliquées aux pays non développés sont un obstacle à leur développement. Il est en effet criminel d'acheter, en particulier des produits agricoles, au prix du marché mondial alors que leurs moyens de productions sont rudimentaires. Cette attitude serait une manière radicale d'empêcher tout profit qui permettrait l'investissement et le développement du pays.

 

 

III - APPRENDRE A VIVRE ENSEMBLE

 Une société n'est pas une juxtaposition de communautés. C'est autre chose : une manière d'articuler le droit à la différence et le droit à la ressemblance.

Une société, c'est un groupe humain qui fait de la capacité à intégrer dans des projets des êtres appartenant à d'autres communautés une vertu et un atout pour son développement.

Pour vivre ensemble, il faut être suffisamment proches pour pouvoir se parler et suffisamment différents pour avoir quelque chose à se dire.

Apprendre à "vivre ensemble" par le "faire ensemble" est la priorité absolue aujourd'hui. Aider tous les projets, même minuscules, qui se donnent cet objectif, plutôt que de financer des opérations qui relèvent de " l'évènementiel prestigieux " dont les coûts sont souvent démesurés.

 

Solidarité

Nous devons aussi prendre conscience que le travail ne constitue plus, désormais, l'essentiel d'une vie. En un siècle, la durée de la formation a doublé, celle de la retraite aussi. Nous ne consacrons plus désormais au travail que la moitié de notre existence.

Une nouvelle répartition des tâches s'impose, fondée comme elle ne l'a jamais été sur la solidarité entre les âges. Elle existe déjà dans le cadre de la famille, il nous faut l'étendre à l'échelle de la société tout entière pour résoudre, ensemble, les problèmes qui nous concernent tous, la pauvreté, l'illettrisme, la délinquance, la drogue.

Quelle fantastique opportunité pour la jeunesse généreuse et désintéressée de consacrer quelques années de sa vie dans une ONG pour aider les pays en voie de développement.

 

Education

L'aide à l'éducation et à l'enseignement des techniques les plus modernes aux populations des pays en voie de développement est une priorité absolue. La jeune génération européenne peut apporter une contribution majeure dans ce domaine.

Elle participera ainsi à la lutte contre la croyance primitive, les superstitions et les religions anti-scientifiques à l'origine de tous les radicalismes meurtriers. L'intégrisme pousse sur le terreau de l'inculture.

Une action toute particulière devra être menée en direction des femmes des pays du tiers monde.

Le rôle des femmes, qui portent les enfants et les éduquent est capital dans le grand projet de mise à niveau des différents pays. Les mères sont naturellement les mieux placées pour enseigner la tolérance à leurs enfants.

L'éducation des femmes permettra la prise en charge et le contrôle de leur fécondité par l'apprentissage des techniques contraceptives.

Les femmes doivent également refuser d'être les complices des mutilations sexuelles que les traditions primitives et barbares font perdurer.

L'humanité n'a aucune chance de poursuivre sa route si elle ne développe pas des valeurs féminines.

 

IV - COMMENT NOUS PREPARER A CETTE MISSION CAPITALE ?

En développant notre capacité à communiquer, à enseigner, à éduquer, à transmettre notre savoir.

En maîtrisant des langues de communication au premier rang desquelles se trouve l'anglais, mais également l'arabe, l'indi, le chinois …

En apprenant la rigueur et la capacité à nous organiser et à organiser le travail des autres.

Poursuivons nos études aussi loin que possible et n'hésitons pas à les reprendre pour rester dans la course. Informons-nous, restons éveillés pour accompagner le changement.

Cultivons notre enthousiasme et notre capacité à nous investir dans des projets désintéressés.

Restons intellectuellement ouverts, souples, fluides, adaptables et abandonnons tout paradigme qui nous inciterait à mal juger ceux qui sont différents de nous.

 

V - CONCLUSION

Il tient à chacun d'entre nous de tirer le meilleur parti de ses ressources, de son énergie, de ses talents. L'avenir n'appartient à personne et le monde de demain sera ce que nous en ferons.

A chacun de décider s'il souhaite rester le spectateur de ces transformations ou en devenir l'acteur.

Celui qui s'engage doit savoir que le chemin est parsemé de cailloux et d'embûches qu'il lui faudra courage et persévérance, mais quelle récompense lorsqu'au soir de notre vie, lorsque nous retournant vers le chemin parcouru, nous aurons le sentiment que notre passage sur terre aura vraiment servi à aider nos semblables.

Les meilleurs d'entre nous sont porteurs de l'avenir. Qu'allez-vous faire du temps de votre vie ?

 

 

Précédent - Haut de page

 
         
     
     
     
     
   
 
     
 
 
> EDITORIAL
  Manisfeste pour l'avenir
  La page de Fany
  Se donner les moyens
  L'utopie une réalité potentielle
Archives
  Demain sera ou ne sera pas
> Message aux jeunes
   
Locations of visitors to this page
 
Mouvement Pour le Paradisme - JPS © 15 déc. 2010